PROCLAMATION DE LA JOURNEE DU 16 FEVRIER COMME JOURNEE DES MARTYRS DE LA DEMOCRATIE

Le débat sur cette question a été dominé par la proposition consistant à instaurer, pour souci d'économie du travail, une seule journée dédiée à tous les martyrs de la République, au lieu de fêter séparément la journée du 4 Janvier, pour les martyrs de l'indépendance, et celle du 16 Février pour ceux de la Démocratie.

Cette proposition n'a pas rencontré l'assentiment général qui estime opportun de dissocier les deux fêtes et de respecter la différence de significations de ces deux événements historiques.

En effet, la date du 4 Janvier 1959 marque la négation du colonialisme par le peuple et celle du 16 Février 1992, la négation de la dictature et la recherche de la Démocratie.

La commission a aussi tenu compte de l'apport positif des ces martyrs du 16 Février et 1er Mars 1992 qui ont fortement contribué, jusqu'au prix de leur sang, à la réouverture des travaux de la Conférence Nationale Souveraine le 6 Avril 1992.

Après débats, la commission a estimé que la date du 16 Février soit proclamée journée des martyrs de la Démocratie. Elle sera chômée et payée sur toute l'étendue de la République et commémorée en mémoire de ceux de nos frères et sœurs tués le 16 Février et le 1er Mars 1992 lors des marches des chrétiens, nos frères et sœurs étudiants tués par la dictature à cause de leur soif de la liberté et tous autres Congolais hommes, femmes, enfants, jeunes et vieux connus et inconnus morts sous les coups de balles dans l'entreprise de recherche de la liberté.


««

»»

Nous suivre

Le journal

À propos

  • Qui sommes-nous ?
  • Mentions légales
  • Politique de confidentialité
  • Contactez-nous

    Bana Congo Magazine
    Email: info@bana-congo.com
    Tél.: +32 (0) 468 38 16 97