EXCLUSION TEMPORAIRE DES MAUVAIS GESTIONNAIRES DE LA SCENE POLITIQUE

La question de l'exclusion temporaire des mauvais gestionnaires de la scène politique a retenu la meilleure attention de la commission.

En effet, les discussions ont été dominées par deux tendances :

La première a estimé que décider le l'exclusion de quelques uns de Citoyens Congolais de la scène politique est anti-démocratique. Seul le peuple sanctionnera, lors des élections, les mauvais gestionnaires.

Par ailleurs, une telle mesure d'exclusion devait être fondée sur un jugement rendu en bonne et due forme afin d'éviter l'arbitraire et les règlements des comptes.

Aussi, la politique d'exclusion, a toujours répété Monseigneur le Président de la Conférence Nationale Souveraine, n'a-t-elle jamais payé dans notre pays.

Par contre, la deuxième tendance a soutenu qu'il n'y a pas que les jugements de justice qui peuvent renseigner sur les mauvais gestionnaires. Il y a aussi les décisions de la Conférence Nationale Souveraine.

C'est pourquoi, les mauvais gestionnaires s'excluent d'eux-mêmes car ils ont donné, ce faisant, la preuve de leurs inaptitudes à la gestion. Il ne s'agit donc pas d'exclure quelques citoyens Zaïrois de la scène politique mais de constater qu'il y a certains Zaïrois qui se sont montrés incapables et indignes à assumer les charges publiques.

En somme, la scène politique Zaïroise doit être caractérisée par le respect des règles juridiques et morales.

Après débats, la commission s'est prononcée pour l'exclusion, durant la période de transition et de la première législature de la 3ème République de toutes les personnes qui seront reconnues auteurs des crimes économiques au niveau de la commission de biens mal acquis, des crimes d'assassinat au niveau de la commission des assassinats et des faits immoraux au niveau de la commission de l'Ethique et des atteintes à la Constitution.

La commission a estimé aussi que la 3ème République doit s'appuyer sur le respect de la morale en refusant l'accès aux charges publique des personnes aux mœurs légères.


««

»»

Nous suivre

Le journal

À propos

  • Qui sommes-nous ?
  • Mentions légales
  • Politique de confidentialité
  • Contactez-nous

    Bana Congo Magazine
    Email: info@bana-congo.com
    Tél.: +32 (0) 468 38 16 97