CHANGEMENT DES SYMBOLES DU PAYS

Le débat de la commission sur ce problème a débuté par la question de savoir s'il faut changer les symboles du pays. A l'issue de débat, la commission a opté pour le changement sauf en ce qui concerne la devise nationale et les armoiries.

Les motivations avancées sont les suivantes :

  1. La volonté du peuple de renouer avec son passé que la dictature s'est employée à dénaturer et / ou à falsifier ;
  2. La volonté du peuple de rompre avec les séquelles, les symboles ou les vestiges d'une dictature abjects et avilissante.

C’est dans cet esprit que la commission a approuvé :

1. Le changement de l’appellation de pays

En effet, la commission a opté pour le retour à l'appellation « Congo » dans la mesure où cette appellation était consacrée par la Constitution de LULUABOURG du 1er Août 1964 qui, elle-même était approuvée par le référendum populaire. Ainsi le pays s'appellera :
République Fédérale du Congo.

Par contre, l'appellation « Zaïre » issue de la décision du Bureau Politique du M.P.R. du 27 Octobre 1971 revêt plutôt les allures d'une décision de complaisance (le mot Zaïre sonne mieux par rapport à « Nzadi ») dans la mesure où cette décision n'a pas été soumise à la sanction du peuple.

2. Le changement du drapeau

A l'unanimité, les membres de votre commission ont opté pour le retour au drapeau issu de la constitution de LULUABOURG du 1er Août 1964.

Il s'agit du " drapeau bleu ciel orné d'une étoile jaune dans le coin supérieur gauche et traversé en biais d'une bande rouge finement encadrée de jaune ".

Cependant, pour symboliser le sang de nombreux martyrs tombés pour la cause de la démocratie et de la liberté, votre sous-commission recommande que la mention "bande rouge" soit remplacée par "la bande rouge foncée".

3. Le changement de l’hymne national

La commission s'est prononcée pour le retour de l'hymne national de l'indépendance : "LE DEBOUT CONGOLAIS".

4. Le maintien de la devise nationale

La commission est revenue à la devise du pays « Justice, Paix, Travail » telle qu'entérinée par la constitution du 1er Août 1964.

5. Le maintien des armoiries actuelles

La commission a approuvé, à l'unanimité, le maintien des armoiries actuelles, dans la mesure où elles ont été approuvées par le Constitution du 1er Août 1964 et simplement entérinées par celle du 24 Juin 1967.

6. Le principe de débaptisation des lieux publics, sites historiques, des lacs et cours d’eau.


««

»»

Nous suivre

Le journal

À propos

  • Qui sommes-nous ?
  • Mentions légales
  • Politique de confidentialité
  • Contactez-nous

    Bana Congo Magazine
    Email: info@bana-congo.com
    Tél.: +32 (0) 468 38 16 97